2ème Congrès de médecine du sport
Association Régionale de Médecine du Sport de Rabat-Salé-Kénitra
« ARMS-RSK »
29-30 Avril 2016-Rabat
Conseil National de l’Ordre des Médecins

 

Comité d’organisation Comité scientifique
Dr Hakim BELGHITI         
Dr Abdel Ali SOBHI
Dr Mohammed HARRATA
Dr Samir BENSOUDA
Dr Nouzha DGHOUGHI
Dr Sahar SEMMAR
Dr Nabyl BENOSMANE
Dr Rajae SDAIKI
Dr Adil BENJELLOUNE
Dr Abdelhafid EL OUAFAI
Dr Nabyl BENOSMANE
Dr Sahar SEMMAR
Dr Hakim BELGHITI
Dr Samir BENSOUDA
Dr Mohammed HARRATA
Dr Nouzha DGHOUGHI
Dr  Abdelhafid ELWAFAÏ
Dr  Khalid BESSAM

Après un mot de bienvenue du président de l’association régionale de médecine du sport Rabat-Salé-Kénitra, à l’assistance et aux orateurs Marocain et étrangers qui ont bien voulu participer au congrès et partager leurs expériences respectives. Ensuite, il a présenté le thème du 2ème congrès qui est « SPORT ET ACTIVITE PHYSIQUE : PREVENTION ET THERAPIE » et la pertinence de ce sujet vu que la pratique sportive reste un soin préventif et curatif dans plusieurs pathologies.
Il a, par la suite, déclaré le congrès ouvert et a invité les modérateur à prendre place pour démarrer le congrès. 

Le vendredi 29 Avril, le thème principal était « sport sur ordonnance ».

  • Le ministère de la santé, représenté par deux orateurs, a mis l’accent sur l’activité physique comme moyen efficace de lutte contre les facteurs de risque tel que le tabagisme, la sédentarité et les mauvaises conduites alimentaires conduisant au diabète.
  • Le Dr Bacquaert a parlé d’enjeu pour promouvoir la santé en mobilisant tous les acteurs à intervenir sur les différents axes de prévention
  • Pr saber a conclu au rôle essentiel joué par l’activité physique comme adjuvant thérapeutique aux troubles anxio dépressifs et aux différentes addictions tel que le tabac et drogues
  • Pr Gharbi a ajoute que le sport intervenait dans la prévention et la prise en charge du diabète en rappelant les recommandations concernant les diabétiques de type 2, non insulino dépendants: prescription d’exercices d’endurance de 150 mn par séances d’au moins 10mn et réparties dans la semaine avec des exercices de renforcement musculaire 2 fois par semaine: 5-10 exercices par séance. Pour les diabétiques de type 1: diminuer la dose d’insuline de moitie avant l’effort alors que la dose basale sera réduite de 20-30 % après. Si l’effort n’est pas programmé, prendre, a toute fin utile,20 à 30 g de glucose ..
  • Pr Zahaoui a recommandé de bien contrôler les crises d’asthme chez les sujets asthmatiques avant de leur prescrire une activité physique.
  • Pr ghissassi a rappelé l’effet bénéfique de l’activité  physique sur le Cancer en général et fait désormais partie des moyens décrits pour améliorer la qualité de vie et réduire la fatigue chez les personnes touchées par le cancer.
  • Pr Rodineau a rappelé le rôle primordial de l’activité physique dans la prise en charge de l’arthrose. La prescription de l’activité physique doit respecter la règle de « non douleur » associé à une rééducation basée sur le renforcement musculaire et le gain de l’amplitude articulaire
  • Dr Bouzelmate a exposé les vertus de l’activité physique dans la prise en charge de l’hypertension artérielle en prescrivant une activité physique modérée et régulière 2 à 4 fois par semaine, plus efficace pour abaisser les chiffres tensionnels qu’un exercice intense une fois par semaine..

Le Samedi 30 Avril, le matin le thème était : « Physiologie et adaptation à l’effort ».

  • Des travaux prospectifs avec le Rotab ont corrélé positivement le risque de rupture du LCA avec la laxité articulaire. La vulnérabilité du genou peut être explique par la composante neuromusculaire mais également par la force de contraction du quadriceps et le changement de direction. L’amplitude de flexion du genou est un des facteurs protecteurs du LCA
  • Pr El Hangouche a constate que l’exposition à un environnement pauvre en oxygène permettait de déclencher et même améliorer les réponses adaptatives de l’organisme
  • Dr Bekraoui a revu la littérature pour nous parler des lactates, produit de dégradation de la glycolyse anaérobie, et de son éventuel contribution à la performance
  • Pr Daouda nous a entretenus des facteurs qui contribuent à la performance en donnant une place privilégié au médecin du sport
  • Pr hssaida nous a indique que l’exercice régulier était associé à une plus grande tolérance à la douleur en remarquant que les seuils de la douleur restaient identiques. De multiples méthodes non médicamenteuses se sont développées chez le sportif, en particulier l’hypnose

L’après midi le thème était «  Le genou du sportif »

  • Pr Tourny a fait un rappel anatomique sur le genou et a propose comme démarche de prévention d’une rupture de LCA: des mesure de laxité ligamentaire(Rotab) et des mesures de la force iso cinétique  avec le dynamomètre (Kin com)
  • Dr Bacquaert a affirmé que la surveillance médicale spécialisée de médecine du sport devait être instituée pour tout enfant sportif compétiteur pratiquant une activité sportive plus de 5heures par semaine dans le cadre d’une stratégie de prise en charge qui respecte les soins et le repos imposé
  • La prise en charge des lésions méniscale a été abordé par le Dr Ismail qui a confirmé sa fréquence élevée chez les footballeurs.Les traitements sont hiérarchises et l’observance des protocoles permet d’éviter les lésions dégénératives
  • Pr Bezza a défini l’apport de l’échographie dans les tendinopathies du genou sportif et a souligné son importance dans le diagnostic et le suivi du traitement
  • Pr Jaafar a présenté les conduites devant les ruptures tendineuses du genou sportif. Lors d’une rupture du quadriceps, l’acte opératoire consiste en une réinsertion du tendon quadricipital sur la rotule avec des points trans-osseux avec une protection par cadrage métallique ou plastie tendineuse suivie d’une immobilisation dans une attelle en extension pendant 6 semaines. Pour la rupture du tendon rotulien, l’acte opératoire est le même avec une immobilisation pendant six semaines et rééducation pour récupérer la flexion et remuscler le quadriceps. Pour les lésions ligamentaires du genou sportif présentées par le Pr Chagar, Les lésions ligamentaires méconnues ou sous-estimées  peuvent laisser des séquelles importantes génératrices d’arthrose: les lésions bénignes du ligament latéral interne évoluent le plus souvent favorablement; les lésions graves du pivot central et du point d’angle postéro-externe en particulier connaissent souvent une évolution vers une instabilité séquellaire. Les lésions isolées du LCA peuvent bénéficier d’un traitement conservateur par une rééducation intense. Les lésions graves du point d’angle postéro-externe, surtout si elles sont associées à des ruptures tendineuses, doivent bénéficier d’un traitement chirurgical immédiat.
  • Le syndrome de la bandelette ilio-tibiale présenté par notre confrère Dr Serraj, à partir d’une étude de cas, a permis de mettre l’accent sur certains facteurs déclenchant ainsi que la présence d’ anomalies statiques et dynamiques.
  • L’apport de L’IRM en traumatologie du genou nous a été confirmé par le Pr Redouane: il s’agit d’un examen précieux permettant le plus souvent une exploration satisfaisante des articulations, des muscles, des tendons et des ligaments. Certaines contre-indications doivent être respectées comme la présence d’un pacemaker.
  • Pr Rodineau a rappelé les dernières recommandations concernant le traitement non opératoire des ruptures récentes du LCA  affirmant le caractère non obligatoirement chirurgical des lésions isolées récente.
  • Le traitement fonctionnel a pour but de préserver la stabilité du genou en privilégiant le renforcement musculaire et l’amélioration des capacités proprioceptives.
  • Le traitement orthopédique doit être axé sur une bonne cicatrisation du ligament partiellement rompu en appliquant chacun des traitements avec rigueur.

La session parallèle des dentistes avait pour thème « Odontologie et sport » les différents orateurs ont traité la problématique l’importance des soins dentaires chez le sportif,  ainsi que la liaison étroite entre l’état bucco-dentaire des sportifs et la performance. Les différentes interventions ont été comme suite :

  • Pr Hariri a expliqué comment le déséquilibre mandibulaire peut influencer la posture chez les sportifs.
  • Pr Halimi a passé en revue les différents facteurs de risque des traumatismes dentaires en insistant sur les moyens de protection individuelle.
  • Pr Hariri a exposé un état des lieux de la prise en charge de la santé buccodentaire du sportif
  • Dr Ouakrim a démontré la présence d’une érosion de l’émail des nageurs en insistant sur le dosage du chlore.
  • Dr Karimi a montré l’influence de la santé buccodentaire sur les performances sportives.
  • Dr Aatifi a expose les risques odontologiques liés à la pratique sportive et la nécessité d’assurer une prévention.
  • Dr Rahmani s’est fait l’avocat de la dentisterie du sport comme partenaire incontournable du sportif.
  • Pr Alloussi a travers une étude épidémiologique sur 172 sportifs, a démontré une prévalence élevée des pathologies buccodentaires par rapport à la population non sportive et a mis l’accent sur la prévention.
  • Dr Bahmouti a parlé de l’importance des protèges dents et de leur réalisation en laboratoire
  • Dr Mekayssi a parlé de l’influence de l’occlusion dentaire sur les performances sportives.


Le congrès a pris fin connaissant une grande réussite et une présence très importante réunissant médecins du sport, traumatologues, médecins physique et réadaptateur ainsi qu’un grand nombre de kinésithérapeutes du sport.

Le prochain congrès aura lieu en 2017 dernier weekend du mois d’Avril

Télécharger le programme du congrès

 

Premier congrès de médecine du sport de l’ARMS-RSZZ

Recherche Google

Loading

Association Régionale de Médecine du Sport - Rabat, Salé, Zemmour, Zaer -- الجمعية الجهوية للطب الرياضي ـ الرباط، سلا، زمور، زعير

www.asso-rms.org - Copyright © 2010

Contactez le webmaster

Développement web Logiciel médical Dentaire Ophtalmo Graphique - www.smilegest.ma Powred by
SMILEGEST TECH